Le " nettoyage de printemps " ou le " Pourquoi " des cures dépuratives

> Tous les dossiers

La tradition veut, qu’à chaque changement de saison, le corps soit nettoyé de l’intérieur. Nos grands-parents le faisaient encore ; ils savaient qu’une alimentation plus riche en hiver alliée à une activité moins intense avait tendance à "encrasser" le corps. Pour alléger celui-ci à la venue du printemps, ils prenaient des « purgatifs » en pharmacie ou des plantes cueillies dans les champs pour ceux qui habitaient à la campagne.

La société moderne nous permet d’allier ces deux solutions grâce aux nombreux compléments alimentaires à base de plantes, que l’on trouve désormais dans tous les magasins de diététiques ou d’alimentation bio.

Mais les plantes sont-elles indispensables ? Ne peut-on se « nettoyer » tout simplement par l’alimentation ?

Si, bien sûr , mais y êtes-vous prêt ?

Les seuls moyens rapides et efficaces par l’alimentation sont : soit le jeûne, soit la monodiète (un seul aliment consommé pendant un ou plusieurs jours, voir plusieurs semaines). Tous deux demandent une volonté de fer car il faudra « tenir » minimum 7 jours, voir 14 ou 21 ,selon votre état d’"encrassement" cellulaire, c.a.d. selon les excès, que vous aurez fait pendant les longs mois d’hiver.

Comment se rendre compte de son état : quelques « tuyaux » :

  1. de quelle couleur est votre langue ? elle doit être rose
  2. avez-vous le nez qui coule facilement ? si oui, la diète est nécessaire
  3. avez-vous faim le matin ? si non, une diète est tout indiquée
  4. êtes-vous très fatigué sans raison apparente ? votre corps est surchargé
  5. Il y aurait encore bien d’autres symptômes. Mettez vous à l’écoute de votre corps et vous saurez, si vous avez « abusé »

Les plantes :

Pour les moins courageux, il existe heureusement de nombreux complexes de plantes pour vous aider à nettoyer votre « intérieur » sans trop d’efforts. Je vous citerai ceux qui, de par notre expérience, sont de bonne qualité et produits par des maisons sérieuses :

Elixir de Printemps des Laboratoires BIOFLORAL :

leur petit + : ils associent des Fleurs de Bach aux classiques plantes dépuratives.

Dépuraphyt des Laboratoires IRCA :

excellent rapport qualité/prix et facile d’usage : seulement une C.à.S le matin à jeun et agréable au goût

Dépuratif Printemps/automne du Laboratoire FITOFORM :

équivalent du Depuraphyt mais en ampoules

Artichaut/romarin des Laboratoires DIETAROMA :

excellente cure pour le foie et la vésicule biliaire ainsi que les intestins. Agréable au goût

L’Elixir du Suédois de MARIA TREBEN :

excellent dépuratif et digestif , son seul défaut : 17,5° alcool voir 40° pour les traditionalistes. Il faut pouvoir le boire !

Tous les produits mentionnés ci-dessus agissent sur plusieurs émonctoires : foie, intestin, reins, éventuellement poumons et peau.

Il est bien sûr possible de prendre les traditionnelles tisanes :

artichaut, radis noir, fumeterre, desmodium, chardon marie pour le foie et la vésicule biliaire.

Pissenlit, reine des prés, vergerette du Canada, bruyère, busserole, genévrier jus de bouleau pour les liquides physiologiques (sang, lymphe, liquides interstitiels)

Nous en profitons pour corriger une erreur souvent faite sur le jus de bouleau : il ne nettoie pas le foie mais seulement les « liquides physiologiques ». La cure de jus de bouleau sera donc efficace pour certains et pas pour d’autres.

N’hésitez plus , faites quelque chose pour votre corps, il vous le rendra au centuple.

N.B. Un excès de plantes dépuratives peut aussi être nuisible sur un corps trop affaibli car cela charge trop les reins. Dans le doute, parlez en à votre médecin !

Page précédente
Page suivante